Historiquement, le vélo cargo fit son apparition au début du 20ème siècle. Dérivé de la bicyclette, ce deux ou trois roues était couramment utilisé par les professionnels pour les livraisons locales de marchandises.

Les temps ont changé, et le vélo cargo aussi, le vélo a été spécifiquement repensé pour le transport de fret volumineux dans des conditions optimales, mais aussi pour celui des personnes. Ainsi les fabricants rivalisent d’inventivité pour offrir des systèmes de transport comme les nacelles ou boxes, ou bien encore pour le transport de palettes.

Le vélo électrique, depuis sa création en 1895, a suscité l’intérêt de beaucoup de français ses 10 dernières années. En effet, le marché du vélo électrique est en plein essor, et bénéficie d’une très forte croissance en France (environ 500 000 VAE ont été vendu sur le territoire français en 2020), un chiffre en hausse de 29% par rapport à l’année précédente mais qui reste néanmoins en retrait par rapport aux ventes réalisées chez nos voisins européens, notamment en Allemagne ou près de 1,9 million de vélos électriques se sont vendus en 2020 et aux Pays-Bas, où le nombre de vélos à assistance électrique par habitant est le plus élevé en Europe.

Concernant la part de marché du vélo cargo électrique, elle ne représente certes que 1% du volume total de vente de vélo électrique en France, mais les ventes de vélo cargo électrique en France ont augmenté de 354% en 2020 pour atteindre 11 000 unités vendues en 2020 avec un prix moyen de 4000€, comparé à l’année qui précède où ce type de vélo électrique ne dépassait pas les 3000 ventes annuelles en France.

On peut se poser la question si la nouvelle success story dans la famille des vélos à assistance électrique ne sortira pas de la branche des vélos cargos électriques car on entend de plus en plus parler de ce moyen de transport pour le déplacement des familles, comme celui des livreurs de marchandises dans les centres-villes (la fameuse livraison du dernier km) ou encore des artisans (plombiers, électriciens) qui n’arrivent plus à se garer avec leur véhicule de service en centre-ville.

D’après le rapport délivré par Active Travel Academy basé sur les données GPS d’une entreprise londonienne de logistique à vélo, le vélo électrique peut assurer des livraisons en centre-ville jusqu’à 60 fois plus rapidement qu’une camionnette de taille standard. Ainsi, on pourrait aussi considérer à partir de ces mêmes statistiques, que le vélo cargo électrique dans le cadre d’une sortie en famille reste un moyen de transport de substitution plus rapide que la voiture, et aussi plus écologique.

Effectivement ces vélos utilitaires permettent aussi une diminution drastique des rejets de CO2 dans l’atmosphère. D’après les données de cette même étude londonienne et les trajets effectuer pour vérifier la véracité de celle-ci, l’intégralité des déplacements comptabilisés qui opèrent dans un rayon de 15 kilomètres autour du centre de Londres ont généré seulement 372Kg de CO2e (7g pour la production et la maintenance, 9g liés à la production de l’électricité et 6g CO2e/k d’émissions de GES induites par le « carburant » du cycliste soit un total de 22 CO2e) contre 4,2 tonnes de CO2 si ces livraisons avaient été réalisé avec des véhicules à combustible.

Depuis son insertion sur le marché, on peut distinguer deux types de vélo cargo :

  • Le modèle bi-porteur, le plus répandu des trois, permet le chargement soit à l’avant, soit à l’arrière du vélo. Ce type de vélo cargo offre une assez bonne capacité de chargement et un centre de gravité bas favorisant la maniabilité. Les consommateurs qui optent pour le vélo cargo électrique biporteur s’en servent généralement à usage quotidien.
  • Le modèle triporteur, généralement utilisés pour un usage professionnel, offrent une capacité de chargement beaucoup plus élevée que celle du modèle bi-porteur, ils sont plus stables et ils sont aussi beaucoup plus pratiques pour les activités de logistique car le livreur n’a pas à engager la béquille du vélo à chacun de ses arrêts puisque celui-ci est composé de trois roues.

Dans le Pays basque, les frères Chenut ont bien compris l’engouement autour du vélo électrique et le potentiel du vélo cargo électrique, c’est pourquoi ils ont créé le VUF Bikes : « VUF » pour Vélo Utilitaire Français. Après plus de deux ans de développement, ils commercialisent depuis janvier 2019 un concept de vélo utilitaire électrique. Complètement novateur dans le secteur, leur vélo dispose d’une autonomie entre 40 et 60km tout en transportant jusqu’à 200kg de cargaison, avec une vitesse atteignant les 25km/h sans assistance humaine. De quoi rendre les livraisons en centre-ville plus rapides, plus simples et plus écologiques.

Dans la même lignée on retrouve d’autres acteurs français sur le marché du vélo cargo électrique tels que : Douze Cycles qui conçoit et fabrique des vélos cargo biporteurs axés sur un design élégant. La marque Kleuster qui commercialise ses modèles de Freegônes, ce sont des triporteurs destinés à des livraisons urbaines mais également à des événements food par exemple. Ou encore la société TRIPS qui conçoit et assemble des triporteurs électriques destinés à un usage professionnel tels que la livraison de repas, des services de taxis ou encore des cuisines ambulantes sur roues.

Néanmoins, pour profiter du plein potentiel de ces vélos cargos électriques, une motorisation performante ainsi qu’une batterie de grande autonomie s’imposent. Le problème qui se pose pour ce modèle de vélo électrique est la puissance du moteur, surtout si le vélo transporte une forte charge. D’autant plus qu’en comparant le poids des deux modèles, un vélo électrique en moyenne pèse entre 10 et 27kg tandis qu’un vélo cargo électrique peut peser entre 66 et 75kg.

Dans le marché actuel de la motorisation pour vélo électrique, peu de constructeurs sont capables aujourd’hui de fournir ce type de moteur. Selon les comparatifs des différentes motorisations présentes sur le marché, la motorisation développée par Valeo, qui sera mise sur le marché dès avril 2022, est de loin la plus efficace et la plus puissante pour ce type de véhicules.

C’est la première solution de motorisation au monde de vélo à assistance électrique à intégrer moteur électrique 48V et boite à vitesse automatique adaptive a sept vitesses dans le pédalier. Le moteur permet de multiplier par huit l’effort du cycliste, en comparaison des autres moteurs du marché qui multiplient au mieux par cinq l’effort du cycliste, ainsi, l’assistance électrique du moteur Valeo permet au cycliste de monter une côte avec une charge de 150 kg sans effort en marche avant, comme en marche arrière !

Il comporte aussi un mode d’assistance ‘piéton’ lorsque l’on pousse le vélo (particulièrement utile en cas de transport de charge), et une fonction boost qui facilite les dépassements ou le franchissement d’une côte. En plus des fonctions déjà citées, le moteur Valeo dispose d’un système antivol qui rend impossible l’usage du vélo si une tierce personne tente de se l’approprier.

Le Valeo smart e-bike system a été conçu afin de dispenser le vélo du maximum de composants possible surtout des pièces vulnérables. Ainsi sur les vélos électriques équipés de la solution Valeo on ne trouvera plus de dérailleur, ni de pignons, ni de commandes de vitesses au guidon, ni du câblage associé, ni de la traditionnelle chaîne qui est désormais remplacée par une simple courroie.

Pour une motorisation aussi puissante, il fallait une batterie de haute qualité, afin d’assurer les besoins du vélo en énergie et en autonomie, par tous les temps et dans toutes les situations. Ainsi, Valeo a choisi la société Neogy du groupe Startec Energy®, bureau d’étude industriel de très haute technicité et industriel qui développe des batteries li-ion, des BMS et des cartes graphiques depuis 20 ans. La stratégie de Neogy est la conception et la production en série de batteries, en France, pour la mobilité douce.

En 2022, Neogy fabriquera pour le smart e-bike system de Valeo quatre batteries différentes pour des usages différents (ville, tous chemins, tous terrains, transport de personnes et de marchandises), et l’une de ces batteries, parmi les plus énergétiques du marché (environ 1.300 Wh embarqué), équipera les vélos cargos.

 

photo crédit : @TRIPS module Cargo www.triporteurtrips.com